Principaux manuscrits de la Bible glosée des XIIe et XIIIe siècle (dernière modification 25.5.2016

Printer-friendly version

version du 25.5.2016 © Martin Morard

Liste des manuscrits les plus anciens de la version laonnoise (jusqu'en 1150), d'après l'étude de Patricia Stirnemann, "Où ont été fabriqués les livres de la Glose ordinaire ?" (1994)
complétée à partir de publications postérieures (voir références en note).
Avertissement : On n'oubliera pas que
1° l'étude utilisée a laissé de côté les manuscrits non ornés;
2° la Bible a été partiellement glosée déjà avant Anselme de Laon;
3° l'école de Laon n'est pas à l'origine de la glose de tous les livres de la Bible en usage à partir du XIIe siècle;
4° la version de la Bible glosée en usage dans les écoles des XIIe et XIIIe siècles est composée de textes dont l'origine géographique et chronologique est multiple;
5° La Glose "laonnoise" sur le Psautier et les épîtres de Paul est à lire en parallèle avec celle de Gilbert de Poitiers sur les mêmes livres qui apparaît pratiquement dans les mêmes années (1140-1150) (non pris en compte ici) ; elle a été complétée et supplantée à partir de 1160 par la Glose de Pierre Lombard sur les mêmes livres (non pris en compte ici).
6° « De nombreux témoins de tous les autres livres de la Bible arrivent au troisième quart du siècle » (art. cit. p. 268).
7° Il faut éliminer Saint-Victor de Paris comme lieu privilégié de production initiale de la Glose ordinaire en raison de l’absence des mains des copistes actifs à l’abbaye dans les seuls 5 manuscrits de livres glosés illustrés qui proviennent de St-Victor et datent entre 1140-1150. Ces livres ont été acquis par l’abbaye ou illustrés par des ornemanistes extérieurs embauchés pour l’occasion.
8° Le classement des manuscrits ci-dessous repose uniquement sur des critères externes. Des études sur le texte des différents livres de la Bible sont en cours.
gras : manuscrits d’origine laonnoise certaine
italique : manuscrits d’origine parisienne.
soulignés : manuscrits d’origine chartraine.
 
1.          Gen. : Paris, BnF, lat. 14398, origine groupe laonnois, avant 1140, vers 1120-1135, prov. St-Victor de Paris (1180-1200).
2.          Ex. : Paris, Arsenal, 47, origine Paris, 1140-1150, prov. Saint-Martin-des-Champs.
3.          Ex. : Soissons, BM 71, origine Paris, 1140-1150, prov. Saint-Jean-des-Vignes.
4.          Ex. : Grenoble, BM, ms. 34 (463), origine et provenance : Grande-Chartreuse, deuxième tiers (1150 c.)[1].
5.          Lev. : Rouen, BM, A 236, origine Paris, 1140-1150, prov. Fécamp.
6.          Lev. : Grenoble, BM, ms. 35 (303), f. 1r-69r, origine et provenance : Grande-Chartreuse, deuxième tiers (1150 c.)[2].
7.          Num. : Grenoble, BM, ms. 35 (303), f. 70r-164r, origine et provenance : Grande-Chartreuse, deuxième tiers (1150 c.)[3].
8.          Deut. : Laon, BM 10, origine Paris, 1140-1150 (groupe d’Henri de France), prov. Vauclair (fondée 1134), OCist., dioc. de Laon.
9.          Deut. : Paris, BnF, lat. 186, origine : peint par un artiste de Champagne méridionale, 1150 c., prov. Chalons-sur-Marne : Cathédrale Saint-Etienne.
10.      Paral. : Avranches, BM, 10 : après 1200.
11.      Paral. : Oxford, Bodleian, E. Mus. 64 : après 1200.
12.      Ruth : Paris, BnF, lat. 14781, origine Paris, 1140-1150 (groupe d’Henri de France), prov. Saint-Victor.
13.      Iob : Avranches, BM 16, origine laonnoise non certaine, avant 1140.
14.      Iob : Laon, BM 51, origine : Laon, avant 1140 (vers 1120-1135), prov. Saint-Nicolas-aux-Bois (f. 85v, xve siècle) 
15.      Iob : Oxford, Bodleian Library, Rawlinson G 17, origine : Laon, avant 1140 (vers 1120-1135). 
16.      Iob : Oxford, Trinity College, 20. Signalé par Smalley, origine laonnoise éventuelle (Stirnemann), avant 1140.
17.      Iob. : Paris, BnF, lat. 14781, f. 127-207, origine : Laon, avant 1140 (vers 1120-1135), prov. St-Victor de Paris (1180-1200) (suivie d’un autographe de Guillaume de Champeaux élève d’Anselme de Laon).
19.      Ps : Paris, BnF, lat. 14403, origine Paris, 1140-1150 (groupe d’Henri de France), prov. Saint-Victor.
20.      Ps : Troyes, BM, ms. 511, origine Paris (Stirnemann, groupe I), 1140-1150, prov. Clairvaux (don d’Henri de France).
21.      Ps. : Paris, BnF, lat. 17212, style de Chartres (Stirnemann), 1140-1145, prov. Petits-Pères 15.
22.      Ps. : Paris, BnF, lat. 106, origine : Laon ou Champagne ?, Aisne ?, 1140-1150 c.
23.      Ps. : Paris, BnF, lat. 17213, origine Paris, 1140-1150, prov. Paris : Notre-Dame.
24.      Ps. : Troyes, BM 726, origine Clairvaux, 1140-1150, prov. Clairvaux.
25.      Prov. : Bamberg, SB, misc. bibl. 69, origine : Laon, avant 1140 (vers 1120-1135).
26.      Prov. : Laon, BM 57, origine laonnoise incertaine avant 1140, prov. Vauclair (fondée 1134), OCist., dioc. de Laon.
27.      Prov. : Troyes, BM 1481, origine : Laon ou Champagne ?, 1140-1150 c., prov. Clairvaux.
28.      Prov. : Troyes, BM 1169, origine indéterminée (Clairvaux ?), 1140-1150, prov. Clairvaux.
29.      Cant. : Troyes, BM 1481, origine : Laon ou Champagne ?, 1140-1150 c., prov. Clairvaux.
30.      Cant. : Evreux, BM 90, f. 2-6, origine laonnoise incertaine, avant 1140.
31.      Cant. : Laon, BM 112, style de Chartres (Stirnemann), 1140-1145 c., prov. Laon, Saint-Vincent.
32.      Cant. : Laon, BM 74, origine : Laon, avant 1140 (vers 1120-1135), prov. Saint-Vincent de Laon. 
33.      Cant. : Valenciennes, BM 75, origine et provenance  : Saint-Amand, 1140-1150.
34.      Eccli. : Troyes, BM 1481, origine : Laon ou Champagne ?, 1140-1150 c., prov. Clairvaux.
35.      Eccle. : Bamberg, SB, misc. bibl. 69, origine : Laon, avant 1140 (vers 1120-1135).
36.      Eccle. : Grenoble, BM 32,  origine laonnoise incertaine avant 1140.
37.      Eccle. : Laon, BM 57, origine laonnoise incertaine, avant 1140 (vers 1120-1135), prov. Vauclair (fondée 1134), OCist., dioc. de Laon.
38.      Is. : Munich, Stadtsbibliothek, Clm 13904 (Prüfening), 1140-1150, origine et prov. indéterminées.
39.      Is. : Paris, BnF, lat. 14780, origine : Paris, 1140-1150, prov. Saint-Victor.
40.      Is. : Paris, Mazarine 98, origine indéterminée, 1140-1150.
41.      Is. : Troyes, BM 1170, origine indéterminée, 1140-1150, prov. Clairvaux.
42.      Ier. : Troyes, BM 1030, origine indéterminée (Clairvaux ?), 1140-1150, prov. Clairvaux.
43.      Tren. : Paris, BnF, lat. 14781, origine : Paris, 1140-1150 (groupe d’Henri de France), prov. Saint-Victor.
44.      Daniel : Laon, BM 10, origine Paris, 1140-1150 (groupe d’Henri de France), prov. Vauclair (fondée 1134), OCist., dioc. de Laon.
45.      Daniel : Paris, BnF, lat. 14781, origine : Paris, 1140-1150 (groupe d’Henri de France), prov. Saint-Victor.
46.      XII Proph. : Laon, BM 42, origine indéterminée, 1140-1150, prov. Vauclair (fondée 1134), OCist., dioc. de Laon.
47.      XII Proph. : Paris, Arsenal, 34, origine Paris, 1140-1150, prov. Saint-Martin-des-Champs.
48.      XII Proph. : Troyes, BM 1028, origine Clairvaux, 1140-1150, prov. Clairvaux.
49.      XII Proph. : Troyes, BM 1035, origine Paris, 1140-1150, prov. Clairvaux.
50.      Mac. : Paris, BnF, lat. 17204, origine Paris après 1200, prov. Paris, Notre-Dame.
51.      Math : Laon, BM 74, origine : Laon, avant 1140 (vers 1120-1135), prov. Saint-Vincent de Laon. 
52.      Math. : Laon, BM 73, origine : Laon, avant 1140 (vers 1120-1135), prov. Saint Vincent de Laon. 
53.      Math. : Montpellier, Fac. de Méd., 155, origine : Paris, (Stirnemann, groupe I), 1140-1150, prov. Clairvaux (don d’Henri de France).
54.      Math. : Oxford, Trinity College, 20, origine laonnoise éventuelle (Stirnemann) peut-être avant 1140.
55.      Math. : Paris, Maz. 113, origine laonnoise incertaine, avant 1140.
56.      Math. : Rouen, BM A 405, origine laonnoise incertaine, avant 1140, prov. Jumièges.
57.      Math. : Tours, BM 117, style de Chartres (Stirnemann), 1140-1145, prov. Tours, Saint-Paul de Cormery.
58.      Math. : Troyes, BM 1040, origine : Laon ou Champagne ?, 1140-1150 c., prov. Clairvaux.
59.      Math. : Valenciennes, BM 75, origine et provenance  : Saint-Amand, 1140-1150.
60.      Math. : Canterbury, Cathedral, Lit. D. 6, Kent, 1140-1150 ? (Richard Gameson, The earliest Books of Canterbury Cathedral. Manuscripts and Fragments to c. 1200, London, 2008, no 25, p. 257-269 le date du second quart du xiie siècle).
61.      Math. : Grenoble, BM, ms. 37 (451), origine et provenance : Grande-Chartreuse, deuxième tiers (1150 c.)[4].
63.      Marc : nombreux exemplaires.
64.      Marc :
65.      Marc : Rouen, BM A 327, origine laonnoise possible (antériorité à 1140 incertaine), prov. Saint-Wandrille.
68.      Luc : Grenoble, BM, ms. sup. 2514 (659), origine et provenance : Grande-Chartreuse, 1100-1133[5].
69.      Luc : Grenoble, BM, ms. 39 (434), origine et provenance : Grande-Chartreuse, 1100-1133[6].
70.      Luc : Londres, British Library, Add. 35167, origine : Paris, 1140-1150, prov. indéterminée.
71.      Luc : Soisson, BM 78, peut-être d’origine laonnoise (antériorité à 1140 incertaine)
72.      Luc : Troyes, BM 1214, peut-être d’origine laonnoise (antériorité à 1140 pas certaine), prov. St-Etienne de Troyes.
73.      Luc. : Troyes, BM 1083, origine : Paris, (Stirnemann, groupe I), 1140-1150, prov. Clairvaux (don d’Henri de France) ; cf. Troyes, BM, 3196 (ex libris découpé).
74.      Luc. : Troyes, BM 2260, origine : Paris, (Stirnemann, groupe I), 1140-1150, prov. Clairvaux (don d’Henri de France).
75.      Ioh. : Laon, BM 78, origine : Laon, avant 1140 (vers 1120-1135), prov. Saint-Vincent de Laon.
76.      Ioh. : Troyes, BM 1092, origine : Laon, avant 1140 (vers 1120-1135), prov. Clairvaux.
77.      Ioh. : Grenoble, BM, ms. sup. 2514 (659), origine et provenance : Grande-Chartreuse, 1100-1133[7].
78.      Ioh. : Troyes, BM 1181, origine indéterminée (Clairvaux ?), 1140-1150, prov. Clairvaux.
79.      Ioh. : Troyes, BM, ms. 1023bis, origine : Paris, (Stirnemann, groupe I), 1140-1150, prov. Clairvaux (don d’Henri de France).
80.      Ioh. : Valenciennes, BM 75, origine et provenance  : Saint-Amand, 1140-1150.
81.      Paul : Troyes, BM 1026, origine Clairvaux, 1140-1150, prov. Clairvaux.
82.      Paul : nombreux exemplaires.
83.      Paul : Oxford, Christ Church, 95 : peut-être laonnois (antériorité à 1140 incertaine).
84.      Paul : Paris, BnF, lat. 14409, origine : Paris, 1140-1150, prov. Saint-Victor.
85.      Paul : Paris, Mazarine, 125, origine Laon (antériorité à 1140 incertaine).
86.      Paul : Reims, BM 195, origine incertaine ; allure germanique ou liégeoise (antériorité à 1140 incertaine).
87.      Paul : Reims, BM 196, origine incertaine (antériorité à 1140 incertaine), addition de gloses qui ne se trouvent pas dans la glosa ordinaria annoncées par dicetur aliquis
88.      Paul : Tours, BM 116, style de Chartres (Stirnemann), prov. Tours, Cathédrale Saint-Gatien
89.      Paul : Troyes, BM 880, origine : Laon ou Champagne ?, 1140-1150 c., prov. Clairvaux.
90.      Paul : Troyes, BM, ms. 512, origine Paris, (Stirnemann, groupe I), 1140-1150, prov. Clairvaux (don d’Henri de France).
91.      Ep. can. : Troyes, BM 1132, origine : Laon, avant 1140 (vers 1120-1135), prov. Clairvaux.
92.      Ep. can. : Laon, BM 78, origine : Laon, avant 1140 (vers 1120-1135), prov. Saint-Vincent de Laon. 
93.      Ep. can. : Oxford, Bodl. Laud. lat. 30, origine laonnoise incertaine, avant 1140.
94.      Ep. can. : Paris, BnF, lat. 14789, 1175-1200 c. ?, prov. Paris, Saint-Victor.
95.      Ep. can. : Paris, BnF, lat. 14790, 1160-1180 c. ?.
96.      Ep. can. : Saint-Omer, BM 358, origine laonnoise incertaine, avant 1140, prov. Clairmarais.
97.      Ep. can. : Troyes, BM 1228, origine : Laon ou Champagne ?, 1140-1150 c., prov. Clairvaux.
98.      Ep. can. : Troyes, BM 1481, origine : Laon ou Champagne ?, 1140-1150 c., prov. Clairvaux.
99.      Ep. can. : Troyes, BM, ms. 1620, orig. Paris ?, (Stirnemann, groupe II), 1140-1150, prov. Clairvaux, don d’Henri de France connu par une inscription du xve siècle 
100. Ep. can. : Paris, IRHT, NON RENSEIGNEE, Collection privée, CP 0424, f. 39v-129v, XIIe siècle 4/4, origine à préciser.
101. Apoc. : Oxford, Trinity College 20, origine laonnoise possible (Stirnamann), avant 1140.
102. Apoc. : Reims, BM 135, origine laonnoise incertaine, premier quart xiie siècle possible, sans doute le manuscrit le plus ancien du groupe primitif selon Stirnemann. (version primitive de la glose selon Lobrichon).
103. Apoc. : Valenciennes, BM 75, origine et provenance  : Saint-Amand, 1140-1150.
104. Apoc. : Vatican, Reg. lat. 21, origine laonnoise incertaine, avant 1140.
105. Ap. : Paris, IRHT, NON RENSEIGNEE, Collection privée, CP 0424, f. 1r-39v, XIIe siècle 4/4 avec ajouts plus tardifs, origine à préciser.
 
 

[1] Dominique Mielle de Becdelièvre, Prêcher en silence : enquête codicologique sur les manuscrits du xiie siècle provenant de la Grande Chartreuse, Saint-Étienne, 2004, p. 395. [P. Stirnemann a vérifié et supervisé les datations des manuscrits de cette étude. Martin Morard]
[2] Dominique Mielle de Becdelièvre, Prêcher en silence : enquête codicologique sur les manuscrits du xiie siècle provenant de la Grande Chartreuse, Saint-Étienne, 2004, p. 395. [P. Stirnemann a vérifié et supervisé les datations des manuscrits de cette étude. Martin Morard]
[3] Dominique Mielle de Becdelièvre, Prêcher en silence : enquête codicologique sur les manuscrits du xiie siècle provenant de la Grande Chartreuse, Saint-Étienne, 2004, p. 395. [P. Stirnemann a vérifié et supervisé les datations des manuscrits de cette étude. Martin Morard]
[4] Dominique Mielle de Becdelièvre, Prêcher en silence : enquête codicologique sur les manuscrits du xiie siècle provenant de la Grande Chartreuse, Saint-Étienne, 2004, p. 396. [P. Stirnemann a vérifié et supervisé les datations des manuscrits de cette étude. Martin Morard]
[5] Dominique Mielle de Becdelièvre, Prêcher en silence : enquête codicologique sur les manuscrits du xiie siècle provenant de la Grande Chartreuse, Saint-Étienne, 2004, p. 332. [P. Stirnemann a vérifié et supervisé les datations des manuscrits de cette étude. Martin Morard]
[6] Dominique Mielle de Becdelièvre, Prêcher en silence : enquête codicologique sur les manuscrits du xiie siècle provenant de la Grande Chartreuse, Saint-Étienne, 2004, p. 334. [P. Stirnemann a vérifié et supervisé les datations des manuscrits de cette étude. Martin Morard]
[7] Dominique Mielle de Becdelièvre, Prêcher en silence : enquête codicologique sur les manuscrits du xiie siècle provenant de la Grande Chartreuse, Saint-Étienne, 2004, p. 333. [P. Stirnemann a vérifié et supervisé les datations des manuscrits de cette étude. Martin Morard]