Ressources documentaires

Version imprimable

archive.thulb.uni-jena.de/ufb/rsc/viewer/ufb_derivate_00000064/Inc_83_1_00213.tif[pour activer les liens, cliquer en pressant la touche CTRL de votre clavier]

pour citer cette page : ©Martin Morard_glossae.net_2016_06_06juin 2016)

La Bible latine. 1

Les Gloses de la Bible. 2

Glose de l'école de Laon (vers 1090-1130). 2

Gilbert de Poitiers, Glosa [media] in Psalterium et epistolas Pauli (1130-1140). 4

Pierre Lombard, Glosa [magna] in Psalterium et epistolas Pauli (1150-1160). 4

Hugues de Saint-Cher, Postilles sur toute la Bible. 6

Postille dominicaine sur la Bible (1235-1240 c.). 7

Thomas d'Aquin, Catena aurea in quatuor evangelia (1264-1268). 7

Nicolas de Gorran (fl. 1260 c.). 7

Nicolas de Lyre, Postille in Bibliam (1325-1330 c.). 7

Pour l'identification électronique des citations bibliques, consultez directement en ligne le texte de la Bible latine (Vulgate) ou téléchargez-le avec http://vulsearch.sourceforge.net/fr.html . Ce site offre un moteur de recherche très performant pour identifier les citations bibliques; il procure : 
1° le texte intégral de l'editio minor de la Vulgate (copie dérivée d'une saisie électronique effectuée dans les années 1980 de la seconde édition de l'édition critique procurée par Boniface Fischer en 1975 ; il ne semble pas que les corrections apportées par les éditions ultérieures de l'édition aient été intégrées systématiquement).
2° le texte intégral de la vulgate Sixto-Clémentine de 1592 ( ! version non critique intégrant les "corrections" postérieures qui l'éloignent à la fois de l'édition originale et du texte parisien dont elle dérive).
L'éditeur de Vulsearch a inopportunément, et sans justification scientifique, supprimé de son propre chef un certain nombre de livres bibliques et passages des différentes versions latines (apocryphes ?)
Par exemple, sont omis
- III Esdras, IV Esdras
- du texte de la Vulgate (editio minor, Stuttgart) : seconde partie du livre d'Esther (chap. 10 à 16)
- du texte de la Sixto-Clémentine : les rubriques des documents transmis par cette seconde partie (Esth. 10:3b, 11:1b, 12:6b, etc.)
etc.
Sur l’histoire de la réception de la Glose sur les Psaumes, cf. aussi Martin Morard, « Daniel de Lérins et le Psautier glosé : un regard inédit sur la Glose à à la fin du xie siècle », Revue bénédictine 121 (2011), p. 393-445.
Cette édition procure un état tardif de la Glose de Laon, fortement interpolé par la Glose de Pierre Lombard pour les livres des Psaumes et les épîtres de saint Paul.
fac-simile reprint: Biblia latina cum glossa ordinaria. Anastatical reproduction of the first printed  edition. Strassburg, c. 1480, Introduction M. T. Gibson, K. Froelich, Turnhout, Brepols, 4 vol. in folio, 1992
Ci-dessous : Liens vers les images fournies par le site de la Bibliothèque de recherche de l'université d'Erfurt-Gotha (Allemagne), exemplaires coté Inc 83 (1-4).
Tome 1 :  Epistolae prohemiales Hieronymi (Frater Ambrosius, Desiderii mei) ; prologus generalis in Glosa ordinaria ; Gen. ; Ex. ; Lev. ; Num. ; Deut. ; Ios. ; Iud. ; mode image: Ruth [en mode texte]
Tome 2 :
Hieronymys, Prologus galetus ; I Reg., II Reg., III Reg., IV Reg., I Par., II Par.I Esdr.,  Neh. (II Esdr.), III Esdr. (non glosé) ; IV Esdr. (non glosé) ; mode image : Tob.[en mode texte];  Iudith.; Esther; Iob.;  Ps.         
Tome 3 : Prov., Eccle.,  Cant.Sap., Eccli (Si), Is., Hier., Tren. (Lam.), Bar., Ez., Dan., XII  Proph.  (préfaces, Os., Ioel., Am., Abd., Jonas, Mich., Nah., Hab.,  Soph., Ag., Zach., Mal.), I Mac., II Mac.  
Tome 4 :Math., Marc., Luc., Ioh., Rom., I Cor., II Cor.,Gal., Eph., Phil., Col., I Thes., II Thes., I Thim., II Thim., Tit., Phil., Hebr., Ac., Iac.I Petr.II Petr.,  I-I-III Ioh., Iud., Apoc.
Projet GLOSS-e : texte de l’édition incunable de 1480 transcrit en mode texte (Bible, glose marginale et interlinéaire).
Disponible : toustle Nouveau Testament et une partie des livres de l’Ancien Testament (voir détails ici : Format PDF interrogeable avec enrichissement de notes (work in progress) en ligne
·         Format TEI à paraître automne 2016
  1. Cant. : Glossa ordinaria. Pars 22 : in canticum canticorum, edidit Mary Dove, Brepols, Turhout, 1997 (Corpus christianorum. Continuatio medievalis, 170).
  2. Lam. / Thren. : Andree (Alexander), Gilbertus Universalis: Glossa Ordinaria in Lamentationes Ieremie Prophete: Prothemata et Liber I: A Critical Edition with an Introduction and a Translation, Stockholm, 2005 (Studia latina stockholmia, 11).
  3. Ioh. : Cf. Anselmi Laudunensis Glosae super Iohannem, ed. Alexander Andrée, Turnhout, 2014 (CCCM 267) [il ne s’agit pas de la Glose sur l’évangile de Jean, mais du commentaire d’Anselme de Laon à partir duquel ont été forgées les sentences de la Glose sur l’évangile de Jean ; cf. ibid. p. IX-XXII]
Bibliorum sacrorum Glosa ordinaria iam ante quidem a Strabo Fulgensi collecta, nunc autem novis Patrum cum Graecorum tum latinorum explicationibus locupletata … cum Postilla Nicolai Lyrani… per fratrem Franciscum Fevardentium ordinis minorum, Iohannem et Iacobum de Cuilly theologos doctores parisienses, 6 volumes, Venetiis, 1603.
t. 3 : Iob, Ps., Prov., Eccle, Cant., Sap., Eccli.
t. 4 : Is., Ier., Thren, Ez., Dan., XII Proph., Mac.
t. 5 : Math., Marc., Luc., Ioh.
t. 6 : Ep. Paul., Act., Ep. can., Ap.
  • Nota bene : Dans cette édition, la « Glosa ordinaria » est un texte largement interpolé ; elle est complétée, sur un registre différent, par les postilles de Nicolas de Lyre avec les corrections et additions de Paul de Bourgos
Glossa ordinaria, PL 113, 67-1316 ; PL 114, 9-752.
[Cette édition incomplète et interpolée ne doit pas être utilisée habituellement pour l’identification des citations de la Glose par des auteurs médiévaux.]
·         In Psalmos davidicos commentarii, Patrologia latina, t. 191, col. 55-1296
[reprise du n° 1, mais avec des erreurs ; voir ci-dessous]
Diffusée à partir de 1160. Nombreuses éditions anciennes. La meilleure reste celle qui fut publiée en 1541 à Paris par le franciscain Richard Cenomanus (alias ‘du Mans’). On veillera à bien distinguer les commentaires de l’éditeur humaniste (collationes)qui suivent la glose sur chaque Psaume, du texte de Pierre Lombard lui-même, dans lequel l’éditeur ancien a fait quelques incises qui ne sont repérables que dans l’édition de 1541.
Cf. Martin Morard, La Harpe des clercs : réceptions médiévales du Psautier entre pratiques populaires et commentaires scolaires, thèse de doctorat, Paris-IV - Sorbonne, 2008, t. 2, p. 1713-1714 : « Nous partageons l’avis d’Ignaz Brady selon lequel l’édition de Richard est globalement fidèle au texte du Maître transcrit par la tradition manuscrite[1]. Il faut certes relever avec lui plusieurs exceptions. En sens contraire, certains qualifient le texte de la Patrologie latine de «souvent inexact», ce qui ne veut rien dire. Nos collations du texte du Prologue pour quelques manuscrits indiquent nettement l’existence d’une tradition ancienne, probablement pré-universitaire, car elle se vérifie presque toujours dans les manuscrits les plus anciens. Mais la PL t. 191 a fait disparaître de son édition les manicules contre-opposées FE par lesquelles Richard du Mans avait pris soin de signaler à ses lecteurs les remarques ajoutées de son propre chef dans le texte de Pierre Lombard. Celles-ci sont également signalées en marge par la manchette « Additio ». Il s’agit presque toujours de références aux versions non gallicanes du Psautier latin et à l’hébreu ou à des commentaires. Bradi , Sentences, p. 51*, n. 4 ne signale que 4 de ces interpollations. Marci Colish elle-même n’a pas évité le piège[2] ; tel progrès exégétique qu’elle impute à Pierre Lombard est en fait dû à une incise de Richard du Mans dans l’édition princeps de 1541, reproduite sans ses signes diacritiques originaux par la Patrologie latine de Migne (t. 191, 407 D).
La liste des interpolations de Richard Cenomanus insérées entre manicules dans l’édition de 1541 et rendues muettes par la Patrologie latine imprimée et électronique :
In Ps 27, 1 (f. 46ra ; PL 191, 277D–278 C): «Mirum est quod dicat non haberi in Hebr. et esse jugulatum a Hier., quia et legitur, et Hier. vertit juxta Hebraeum. Verum est tamen quod Romanum psalterium non legit. Hebraeus sic habet הֶשְׁחֶתץֽי
In Ps 40 titre (PL 191, 407D): «Ista sententiola vel sicut Hier. transfert, etc., est adjectitia. Nam alium codicem manu descriptum vidimus in quo non habetur, cum etiam ipse Hier. neque tomo 8, neque in versione juxta Hebr. talem titulum ponat. Consimiliter nec LXX; sed hic titulus habetur in Haymone: unde forsan quispiam posuit Hier., loco Haymonis. Idem habetur mendum in glosa ordinaria.»
In Ps 40 (PL 191, 409A): «Legitur id in tomo IV in quadam expositione psalmi 41, quae non tribuitur Hieronymo; hoc etiam divus Augustinus in titulo sequentis psalmi, et idem habet Hieronymus infra psalm. 84»
In Ps 67 (PL 191, 605C): «Psalmodia Romana legit, Mons Sina cum Augustino et Cassiodoro. LXX, quos sequimur, non habent mons; varietas videtur orta ex vocula Hebraea: זֶה quod est pronomen demonstrativum, unde potuit intelligi, hic mons, vel hoc est in Sina, ut vertit Hieronymus, qui secundo loco semel solum repetit Dei, etsi in Hebraeo nunc bis dicatur, Dei, Dei Israel.»
In Ps 67 (PL 191, 614A) «Psalmodia Romana legit convertar, varietas videtur suborta, ex eo quod Hebraice אָשִׂיב potest accipi ex verbo, quod nominitant qual, et tum est convertar, aut ex conjugatione quam dicunt hiphil, et tum erit convertam, licet prius inveniatur fere per vau.»
In Ps 72 (PL 191, 672B): «Alia littera deambulavit hoc ex Hieronymo in versione juxta Hebraeum תִהַלַך ambulabit.»
In Ps 75 titre (PL 191, 703D): «Ad Assyrios additum est ab interpretibus Graecis, ex consilio Spiritus sancti, quod pluribus supra probatum est in quibusdam similibus.»
In Ps 87 titre (PL 191, 809CD): «Melius est Eman Ezraitae, nam Hebraice legitur הָהֶוְרָחִילְהֵימָו, et quidam Graeci codices habebant αίθαμτωορακλητη. Alii αιμαν τω Ισραηλίτη. Priores sunt falsati a scriptore in duobus; secundi in uno, duntaxat quandoque et prosequitur enarratio Augustini posteriores.»
In Ps 93 titre (PL 191, 865C): «In plerisque psalmis sunt tituli additi a Septuaginta vel ob decoris gratiam vel ob Spiritus sancti auctoritatem, juxta ea quae dicit Hieronymus in secundo prologo ab libros Paralipomenon.»
Voir aussi f. 135vb: exequiis; PL 588A: exsequiis – f. 88vb Chore; PL 408C Core.Migne a transcrit les chiffres romains de l’édition de 1541 en arabes. »
 
*titres anciens : Postille Hugonis prioris
*titre moderne : Postille d'Hugues de Saint-Cher
Cette Glose est attribuée par les plus anciens manuscrits à Hugues de Saint-Cher. Depuis quelques décennies, elle est aussi parfois appelée "Postille dominicaine", bien que ce titre devrait être réservé à la version abrégée et anonyme dérivée de la postille d'Hugues (ci-dessous).
Nombreuses éditions anciennes. Pas d'édition critique.
·         Bible avec Postille d'Hugues de Saint-Cher, épître dédicatoire  d'Anton Koberger, Bâle 29.10.1498 et 7.11.1502, et Johann Amerbach. P. 1-7, [Bâle], [après 1498.10.29, avant 1499] (exemplaire BSB-Ink B-481 - GW 4285x
Recherches en mode image :
  • Nota bene 1 : le texte de cette édition s'écarte fréquemment de celui des manuscrits copiés par exemplar et pecia et sa pagination diffère totalement de celle de la quasi totalité des éditions postérieures. Il est déconseillé de l'utiliser comme édition de référence, sauf raison précise et motivée.
  • Nota bene 2 : la pagination est quasiment identique dans toutes les éditions de la postille postérieures à 1600 ; le texte y est assez proche de celui des manuscrits diffusés par exemplar et pecia ; il est recommandé de s'y référer de préférence pour faciliter le repérage des citations.
Postilla Hugonis de Sancto Charo, Lyon, 1645, 1669
Recherches plein texte ('Full Text research') :
t. 8 : Lyon 1669 : Index generalis (recherche par chaîne de caractères)
Postilla Hugonis de Sancto Charo - éd. N. Pezzana, Venise, 1703, 8 volumes.
Accès par référence biblique (mode image seulement) :
Postilla Hugonis de Sancto Charo - éd. N. Pezzana, Venise, 1703 - 8 Vol. (c) Exemplaire de la Bibliothèque municipale de Chambéry, mis en ligne avec le  soutien  et l’autorisation de la bibliothèque.
Recherches plein texte ('Full Text research')
Pas d'édition complète connue, mais de nombreuses éditions partielles et des erreurs d'attribution très fréquentes. A manipuler avec précaution.
Nicolaus de Gorran, In VII epistolas canonicas expositio, d'après l'édition de Parme des Opera omnia de Thomas d'Aquin, édition en mode texte de l'édition Busa (Index thomisticus), mis en ligne par Enrique Alarcón, sur le site Corpus thomisticum.
Nombreuses éditions anciennes. Pas d'édition critique.
Biblia latina (cum postillis Nicolai de Lyra et expositionibus Guillelmi Britonis in omnes prologos S. Hieronymi et additionibus Pauli Burgensis replicisque Matthiae Doering). Add: Nicolaus de Lyra, Contra perfidiam Judaeorum :
Nicolaus de Lyra, Postilla super totam Bibliam (cum expositionibus Guillelmi Britonis et additionibus Pauli Burgensis et correctoriis editis a Matthia Doering) :
Petits prophètes : Abd., Ion.-Mal., I Mac., II Mac., Math., Marc., Luc., Ioh., Ac., Ep. Pauli (I Cor., II Cor.,-Hebr.), Ep. cathol. (Iac., I Ioh., II Ioh., III Ioh., I Petr. , II Petr.), Apoc.
Bibliorum sacrorum Glosa ordinaria iam ante quidem a Strabo Fulgensi collecta, nunc autem novis Patrum cum Graecorum tum latinorum explicationibus locupletata … cum Postilla Nicolai Lyrani… per fratrem Franciscum Fevardentium ordinis minorum, Iohannem et Iacobum de Cuilly theologos doctores parisienses, 6 vol.
  • Nota bene : Dans cette édition, la « Glosa ordinaria » est un texte largement interpolé ; elle est complétée, sur un registre différent, par les postilles de Nicolas de Lyre avec les corrections et additions de Paul de Bourgos
Pour des liens vers chaque livre de l’Ecriture, se reporter au site archive.org :
t. 3 : Iob, Ps., Prov., Eccle, Cant., Sap., Eccli.
t. 4 : Is., Ier., Thren, Ez., Dan., XII Proph., Mac.
t. 5 : Math., Marc., Luc., Ioh.
t. 6 : Ep. Paul., Act., Ep. can., Ap.
Fichiers pdf de la même édition téléchargeables sur le site de la Lollardsociety :
Volume 1
Volume 2
Volume 3
Volume 4
Volume 5
Volume 6
vol. 1
  (125.6 mb)
vol. 2
  (108.8 mb)
vol. 3
  (152.2 mb)
vol. 4
  (169.4 mb)
vol. 5
  (130.9 mb)
vol. 6
  (120.4 mb)
Page de titrel
  (4.4 mb)
Page de titre
  (>1 mb)
Page de titre
  (>1 mb)
Page de titre
  (>1 mb)
Page de titre
  (>1 mb)
Page de titre
  (>1 mb)
Libri Genesis
  (48.6 mb)
Libri Iosue
  (9.3 mb)
Iob
  (29.5 mb)
Isaias
  (38.2 mb)
Matthaeus
  (32 mb)
Epistolae Pauli (1-2 Rm.
1-2 Cor.)
  (32.3 mb)
Exodi
  (29.9 mb)
Iudicum
  (8.6 mb)
Psalmi (1-50 [51])
  (27 mb)
Ieremias
   (22.8 mb)
Marcus
  (12.8 mb)
Epistolae Pauli (Gal. Eph…. -… Phlm.)
  (34.3 mb)
Levitici
  (17.6 mb)
Ruth
  (1.4 mb)
Psalmi (51-100)
  (27.3 mb)
Threni
  (7.6 mb)
Luca
  (22.1 mb)
Actus Apostolorum
  (20.1 mb)
Numeri
  (22.3 mb)
Regum 1-2 [Samuelis 1-2]
  (23.5 mb)
Psalmi (101-150)
  (26.4 mb)
Baruch
  (1.8 mb)
Iohannes
  (21.5 mb)
Epistolae canonicae
  (13.3 mb)
Deuteronomii
  (17 mb)
Regum 3-4 [Regum 1-2]
  (22.1 mb)
Proverbi
  (9.9 mb)
Ezechiel
  (29.7 mb)
Index (to all 6 vols)
  (42.1 mb)
Apocalypsis
  (17.3 mb)
 
Paralipomenon
  (17.6 mb)
Ecclesiastes [Qo]
  (4.4 mb)
Daniel
  (14.7 mb)
 
 
Esdrae
  (14.6 mb)
Cantica
  (4.7 mb)
   
 
Tobias
  (3.7 mb)
Sapientia
  (6.2 mb)
Libri I-II Macchabaeorum
  (19.2 mb)
   
 
Iudith
  (4 mb)
Ecclesiasticus [Si.]
  (17.1 mb)
     
 
Esther
  (3.7 mb)
       



[1] I. Brady, Sententiæ in iv libris distinctæ, I. Brady ed., 3 vol., 3e éd., Grottaferrata, 1971-1981 (Specilegium bonaventurianum 4-5), p. 51*.
[2] Cf. Colish (Marcia L.), «Psalterium Scholasticorum: Peter Lombard and the Emergence of Scholastic Psalms Exegesis», Speculum 67 (1992), p. 531-548, ici p. 544-545.